bandeau
Français English
 
ligne degradee
Accueil » Notre équipe » Garvelink, Mirjam Marjolein  

Mirjam Marjolein Garvelink, MSc, PhD

Tél. : 418-525-4444

Twitter : @MMGarvelink

 

Étudiante au postdoctorat

Directrice de recherche : France Légaré, MD, PhD, Professeure titulaire, Chaire de recherche du Canada sur la décision partagée et l'application des connaissances.

 

Département

Département de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval

Hôpital St Francois d’Assise, CR-CHUQ

 

Parcours professionnel

Chercheure invitée (2016-2018), IQ Healthcare, Radboud Universitaire Medical Center, Nijmegen, Pays-Bas

Chercheure invitée (2016-2018), département de santé publique et de soins primaires (PHEG), Leiden University Medical Center, Pays-Bas

Doctorat dans le domaine de la prise de décision partagée et de la gynécologie, Leiden University, Pays-Bas (2014)

Maîtrise (MSc) en Épidémiology (Council of the Netherlands Epidemiological Society), Pays-Bas (2014)

Maîtrise (MSc) en Sciences de la Santé, VU University, Amsterdam, Pays-Bas (2008)

Baccalauréat (BSc) en Sciences de la Santé, VU University, Amsterdam, Pays-Bas (2008)

 

Prix et distinction

  • Institut de recherche en santé du Canada (IRSC), subvention de Voyage (hébergement et inscription aux cours) pour participer au programme TVN Eté 2016 sur le vieillissement, 10 au 15 mai, Toronto, Canada
  • Janvier 2015 - Improving Cognitive and joInt heath Network (ICON), SPINACH-project: SupPortIng seNiors And Caregivers to stay mobile at Home. Chercheure principale. (Budget: 19,974.50$)
  • 2015- Bourse d'études post-doctorales, IRSC (3 ans, 40 000$ + 5 000$ par année pour l'indemnité)
  • 2015- Bourse d'études post-doctorales, FRQS (2 ans, 30 000$)
  • 2015- Bourse de voyage, IRSC (1500$)

 

Intérêts de recherche

  • La prise de décision partagée
  • Les outils d'aide à la décision
  • Le transfert des connaissances
  • Le soin interprofessionnel
  • L'implication des proches aidants dans la prise de décision

 

Sujet de recherche

Revue systématique (scoping) de L'échelle des conflits Décisionnel (DCS) :

La DCS a été développée en 1995 par Annette O'Connor, pour capturer le conflit décisionnel en termes d'incertitude liée à la prise de décision, pour l'évaluation des interventions de soutien des décisions telles que les aides à la décision des patients (AD). Depuis, elle a été utilisée dans de nombreuses études, y compris l'évaluation des besoins, et le développement et l'évaluation des interventions de soutien à la décision du patient. La DCS est disponible en 4 formats différents validés dans 7 langues. La multitude de contextes, les types de décision et les étapes de la prise de décision dans lesquels la DCS est mesurée, ainsi que les nombreuses versions existantes ont créé la nécessité d'explorer 1) les niveaux globaux de conflit décisionnel et 2) comment ceux-ci varient selon les différents contextes cliniques et de décisions , les différentes versions de la DCS, les différentes caractéristiques des participants, le stade de la prise de décision, l'exposition à DESI et les normes utilisées, et 3) comment les variables mentionnées ci-avant sont associées à un changement de la DCS.


Incongruence expliquée: l'engagement des proches aidants et son influence sur l’ incongruence des préférences concernant la localisation des soins, entre les personnes âgées et les proches aidants.  (En collaboration avec le Centre médical de l'Université de Leiden) :

L'analyse secondaire d'une base de données existante, avec des données provenant des questionnaires de 3341 soignants de personnes âgées aux Pays-Bas. Nous cherchons à évaluer les facteurs qui prédisent l’incongruence sur les préférences du LOC, afin d'identifier les situations cliniques futures dans lesquelles le besoin de SDM est élevé. De plus, nous allons évaluer les facteurs qui sont associés à des préférences différentes au sujet du LOC préféré (qui peuvent être utilisés à l'avenir pour entamer des discussions pour savoir pourquoi les gens ont des opinions différentes sur ce sujet), et les facteurs qui sont associés à une meilleure implication des  proches aidants dans la prise de décision. Sur la base de ces facteurs, nous pourrons informer et améliorer la pratique clinique.

 

Étude qualitative sur la prise de décision partagée dans les réseaux de soins pour les personnes atteintes d’une démence.

Une analyse secondaire des données qui ont été recueillies dans le cadre d'une étude longitudinale de la prise de décision dans un contexte avec des personnes atteintes d’une démence, dans laquelle trois vagues d'entrevues (n = 285) ont été menées avec les membres du « care networks » de démence (personnes âgées avec de la démence, proches aidants et soignants professionnels). Avec ces données, nous cherchons à explorer les processus de prise de décision LOC des aidants, des personnes âgées et des professionnels de la santé, leurs expériences et comment les facteurs contextuels (par exemple la politique, la géographie, la culture, l'utilisation des DSI, les facteurs démographiques et médicaux socio) peuvent influer sur ceux-ci.

 

TVN:

 

L’objectif du projet TVN est d’améliorer le processus de prise de décision partagé (PDP) pour personnes âgées en perte d’autonomie sur la localisation de leurs soins. Un programme de formation a été élaboré pour former les médecins et les équipes Interprofessionnelles sur la façon de partager la prise de décision avec leurs patients âgés fragiles. Le programme s’est révélé être efficace dans deux équipes de soins à domicile, une à Québec et une à Edmonton. Dans ce projet, nous évaluerons si l’intervention est aussi efficace à plus grande échelle, c’est-à-dire 16 équipes de soins à domicile reliées aux centres de santé communautaires à travers la province de Québec. Ensuite, nous comparerons les résultats avec les soins habituels (sans formation). Les soins à domicile constituent un secteur en croissance rapide et cette étude sera la fondation d'une stratégie nationale visant à améliorer le processus de prise de décision sur la transition potentielle vers les établissements de soins pour les Canadiens vieillissants.

 

SPINACH:

La plupart des personnes âgées préfèrent rester à la maison et vivre de manière autonome aussi longtemps que possible, même quand ils sont confrontés à une grave perte de mobilité et qu'ils ont besoin de soins supplémentaires. En donnant aux adultes plus âgés et leurs proches aidants des options sur la façon de comment rester mobiles dans leur résidence actuelle, nous avons cherché à développer et tester des vignettes vidéos interactives et adaptables. De plus, nous avons cherché à développer systématiquement des vidéos destinés à aider les aînés, les proches aidants et l'équipe de soins pour décider comment une personne peut rester mobile à la maison, et incluant des solutions pratiques à partir d'un point de vue interprofessionnels (IP).

 

 

Synthèse des connaissances réalisée selon des méthodes mixtes sur l'implication des proches aidants dans la prise de décision:

Une synthèse des connaissances réalisée selon des méthodes mixtes dans laquelle les données quantitatives et qualitatives ont été analysées séparément en fonction de leurs plans de recherche respectifs, puis triangulées. Afin d'améliorer l'implication des proches aidants dans la prise de décision avec leurs aînés et de contribuer au développement des services de soutien pour les proches aidants, nous avons cherché à évaluer l'efficacité des interventions visant à améliorer l'implication des proches aidants dans la prise de décision avec les aînés, et décrire la façon dont les proches aidants expérimentent la prise de décision en l'absence d'interventions.

 

INCLUDE:

L'une des décisions les plus difficiles pour les personnes âgées et leurs proches aidants est sur le lieu des soins (LOC), c'est-à-dire, se déplacer ou rester à la maison avec services et soutiens. La décision de LOC est influencée par les besoins et les préférences des aînés, des proches aidants, de l'équipe de soins interprofessionnel (IP) et par des facteurs contextuels tels que la politique régionale, la géographie, la culture et les valeurs institutionnelles. L'impact relatif de tous ces facteurs sur la prise de décision est inconnue. Par conséquent, nous cherchons à analyser et à compare la façon dont les facteurs contextuels (par exemple, la politique, la géographie, la culture, l'utilisation de DSI) influencent l'expérience des proches aidants et autres personnes impliquées dans les décisions de LOC dans 4 régions (Québec/Alberta, Canada et Hollande-du-Sud/Gueldre, Pays-Bas) dans une étude cas multiples mixtes regroupées en 4 provinces.

 

Opens external link in new windowPublications

Opens external link in new windowThèse de doctorat

 

 

 

Imprimer Envoyer à un ami Dénégation
Dernière mise à jour du site 2017-07-21
Dernière mise à jour de la page